Actualité

Une augmentation des maladies sexuelles due aux sites de rencontres ?

C’est ce que le Conseil de la Santé en Angleterre a déduit du fait du nombre de patients atteint de MST et d’IST dans les hôpitaux. Selon eux, cela est surtout la conséquence d’un trop plein de partenaires sur des applications de rencontres comme Grindr ou encore Tinder. Zoom sur ce fléau qui touche beaucoup de personnes.

MST en hausse dans les hôpitaux

On aime tous les sites de rencontres ! Ces petites pépites du web qui nous permettent de dénicher notre prochain plan cul et de nous faire plaisir à fond. Pourtant en Angleterre, on constate un nombre vraiment croissant de personnes qui prennent un rendez-vous en vénéréologie. Oui, sûrement que ces personnes ne prennent pas le temps de se protéger avant de faire un rapport sexuel avec un inconnu. Dans tous les cas, les chiffres sont là : en 2017, on recense à peu près 3.3 millions de personnes qui ont pris rdv avec le médecin pour une histoire de libido. Les sites de rencontres sont remis en cause ! En effet, les principaux dirigeants du Conseil de la Santé affirment que les sites de rencontres sont le facteur majeur de l’accroissement de l’activité sexuelle des British.

Une croissance qui débute depuis 2013

Depuis 2013, on constate une augmentation de 13% des consultations en ce qui concerne les MST et les IST. Cela équivaut à 210 visites au quotidien, ce qui est vraiment beaucoup. Les genres de maladie que l’on trouve : la syphilis, le VIH, la chlamydia ou encore la gonorrhée. Ce qui pose problème c’est surtout le manque de budget des hôpitaux qui peinent à suivre ce qui se passe et les patientes atteints. Selon l’Associations des gouvernements locaux il manque à peu près des centaines de millions de livres sterlings.

Il est donc important de se protéger au maximum à chaque relation sexuelle avec des inconnus !